Actualités

Printemps 2024

À paraître en mars

Léo Barthe, Un passé lumineux suivi de Pour une lecture amoureuse, direction scientifique de Jean-Michel Devésa, Paris, La Musardine, 2024
Couverture du livre

Quand il nous a quittés, l'écrivain Jacques Abeille était en train de mettre au point Un passé lumineux, une fiction qu'il avait décidé de signer de son hyponyme Léo Barthe et de confier à La Musardine. Il s'agit d'une longue nouvelle (ou d'un petit roman) qui voit le narrateur s'adonner avec Albertine, sa compagne, à un troublant rituel, à une « cérémonie », celle de la toilette que le premier dispense à la seconde selon un protocole frisant l'obsession, et conduisant à de multiples caresses (souvent anales) et à de voluptueuses étreintes, ce qui permet à l'auteur de ciseler un hymne à la femme et à sa beauté, et de camper ses personnages en proie à l'excitation et à l'extase dans une variation continue d'ébats et de désirs si bien qu'Albertine a « le cul en tête » et en fête, les deux amants alternant follement les jeux et les mises en scène, les émotions et les chatteries. Très vite, le lecteur est convié à assister à un drôle et sulfureux petit théâtre, celui d'un couple qui, dans une fausse candeur, trouve son bonheur dans les parages incertains du vice et de la vertu (feinte).

Le roman est suivi d'un texte à caractère critique et autobiographique dans lequel Jacques Abeille s'explique longuement sur sa poétique et sa conception de l'écriture dans ses rapports au rêve, à l'imaginaire, à l'aiguillon du désir. Dans cet exposé qui a été dicté à sa compagne et est resté malheureusement lui aussi inachevé, l'écrivain qui a toujours évoqué son propre parcours et sa personne avec discrétion et modestie se livre non seulement à des confidences touchant à son enfance et à ses choix d'adulte, tant sur le plan littéraire que dans sa vie personnelle, mais de surcroît il procède dans une langue à la fois accessible et précise à une sorte de mise au point relative à sa place au sein de la « république des lettres ».

La réunion de ces deux textes et leur publication dans une édition éclairant les lecteurs quant à leur genèse auront valeur d'événement : au plaisir et à la malice du texte romanesque (Un passé lumineux) s'ajoutera l'éclairage apporté par la réflexion d'un poète demeuré fidèle aux engagements de sa jeunesse (le surréalisme, la liberté d'expression et de création, la puissance émancipatrice d'Éros).

Hiver 2023

Par son action, en son sein et à l'extérieur de ses rangs, notre association veut inciter les poètes et les écrivains, la critique et la presse, les universitaires (enseignants-chercheurs et étudiants avancés) ainsi que les métiers du livre (les « grandes maisons » éditoriales mais aussi les « petites » structures, revues, groupes et ouvroirs en relation avec la constellation surréaliste et le livre d'artiste), toutes celles et tous ceux qui, amateurs et passionnés, sont désireux de conjuguer dans un même geste écriture, amour et liberté, à lire et relire l'œuvre de Jacques Abeille, de sorte que la diffusion de ses ouvrages en soit favorisée ; et que la connaissance, l'analyse et le commentaire de ceux-ci en soient enrichis.

Notre association aidera celles et ceux qui auront à cœur de rédiger une étude, un article, une thèse ayant la trajectoire littéraire et artistique de Jacques Abeille pour objet.

Elle soutiendra, voire rejoindra, toutes les initiatives susceptibles d'aller dans cette direction. Sans être aucunement « gardienne du temple », elle encouragera les initiatives qui permettront aux ouvrages de Jacques Abeille d'être aisément disponibles et qui approfondiront et/ou renouvelleront leur interprétation.

À Calais, manifestation Entre les lignes, 2 et 3 juin 2012 ©Muriel Morel

Aussi, d'ores et déjà, l'Association Jacques Abeille se félicite-t-elle de la parution dans la revue Europe (en avril 2024) d'un ensemble substantiel dirigé par Alain Roussel (poète et critique, membre de l'AJA). Notre site en rendra compte.

En outre, nous formulons des vœux et nous ne ménagerons pas nos efforts pour qu'en 2024 soit publié un roman inédit, Un passé lumineux, dont Jacques avait quasiment achevé l'établissement et la correction du texte.